Cyclisme en altitude

Parmis toutes les difficultés du cyclisme en montagne, une en particulier est propre aux cols à haute altitude : le manque d'oxygène. En effet la densité de l'air et donc la pression en oxygène diminue avec l'altitude, impactant directement les performances sportives d'un individu.

Si à faible altitude les effets sont imperceptibles, le manque d'oxygène est un facteur à prendre en considération pour les plus haut cols. Chaque personne aura une réaction différente à l'altitude en fonction de ses caractères génétiques et son habitude de l'altitude. Certains ne sentiront rien même sur les plus hauts sommets, tandis que d'autres seront à la peine avant même de franchir la barre symbolique des 2000m.

Toutefois passer du temps à haute altitude accroit la teneur en globules rouges dans le sang, ce qui améliore l'oxygénation et les performances du cycliste, que ce soit en altitude ou en plaine. S'entrainer en montagne est donc bénéfique pour les performances !

Calculateur

Pour connaitre le taux d'oxygène en fonction de l'altitude, déplacer le curseur le long de la jauge ci-dessous. Une valeur de 100% représente la teneur en oxygène au niveau de la mer. Le calculateur est limité à 5000m, car très peu de routes vont au dessus de cette altitude.