Mont Salève

Altitude: 1300 m
Lat 46.134648, Lon 6.1825

Le Mont Salève est une montagne dominant Genève et sa région. Sa route somitale offre une superbe vue sur le genevois à l'Ouest et, par beau temps, le massif du Mont Blanc à l'Est.

Versant Nord

Départ Etrembières (297 m)
Dénivelé 1003 m
Distance 13.1 km ( 7.7 %)
Difficulté
Intérêt
Pays FR
Département Haute-Savoie
Genève et le lac Léman
Genève et le lac Léman

La montée par le versant Nord est la plus intéressante, difficile mais sans être un calvaire comme la montée par le col de la Croisette. Elle offre de plus des panoramas à couper le souffle sur Genève et son lac.

Depuis Etrembières, quitter la D2 pour la D15 menant à Mornex. La montée commence immédiatement. Des panneaux destinés aux cyclistes jalonnent chaque kilomètre de la montée, le premier se trouve ici et indique 13km de montée restante. Il va donc falloir gérer correctement.

On monte au milieu des habitations, jusqu'à arriver à un croisement où la route menant au Salève se détache sur la droite. On quitte ici la route principale menant à Cruseilles, et après un lacet on entame une portion de ligne droite à flanc de forêt. Celle-ci nous mène jusqu'à Monnetier, où un replat nous permet de souffler un peu avant d'entamer la partie la plus difficile de l'ascension.

Arrivée du téléphérique du Salève
Arrivée du téléphérique du Salève

Alors que l'on évoluait au milieu des habitations depuis le début de l'ascension, le passage de Monnetier marque une rupture et on entre dans une forêt dense. La pente devient également très forte, avec une terrible rampe d'un kilomètre à 11% de moyenne. La couverture végétale cache le soleil, et même en plein jour la luminosité est très diminuée. De plus la route est assez étroite et sans garde-fou, il faudra donc faire attention aux automobilistes peu rassurés qui ont tendance à ne pas laisser beaucoup de place aux cyclistes.

Un lacet très serré marque la fin de cette première rampe, mais la pente diminue peu ensuite avec une route avoisinant les 9%. Attendez d'arriver au Chalet de la Croix pour faire une pause, car la vue mérite de poser pied à terre. Ce chalet/restaurant est construit à flanc de falaise, et constitue un belvédère idéal sur Genève, le lac Léman, ainsi que la région d'Annemasse.

Parapentes au décollage
Parapentes au décollage

La montée continue ensuite dans la forêt, toujours sur une pente soutenue, jusqu'à arriver à un lacet sur la droite. Même s'il reste encore plusieurs kilomètres à parcourir, cet endroit marque la fin de la partie la plus difficile. On sort également de la forêt pour monter dans une végétation plus clairsemée.

Vers 1100m d'altitude, on passe à proximité de l'arrivée du téléphérique du Salève. Le Mont Salève étant un lieu de promenade très prisé par les habitants de Genève et ses alentours, le téléphérique permet d'accéder facilement au Salève depuis le Pas de l'Echelle, au bord de la frontière suisse. Plusieurs chemins de randonnée partent du téléphérique, et on croise généralement plus de randonneurs que de cyclistes à cet endroit.

Vue sur le Mont Blanc dans les derniers hectomètres
Vue sur le Mont Blanc dans les derniers hectomètres

La pente diminue un peu, donnant l'impression d'être presque arrivé, mais il reste encore plus de 3 kilomètres avant le sommet. On passe devant un monastère bouddhiste, avant d'apercevoir une tour de télécommunication plus loin sur la route. La vue se dégage progressivement sur les montagnes alentours.

Le dernier kilomètre se déroule sur une pente faible, et permet de profiter du panorama totalement dégagé des deux côtés de la montagne. Par beau temps la vue sur le Mont Blanc est vraiment spectaculaire. Arrivé au sommet, la route redescend côté Sud jusqu'au hameau du col de la Croisette. Depuis cet endroit, on pourra continuer en direction du col des Pitons pour effectuer toute la route somitale du Salève.

Plus de photos

Partagez votre avis