Col du Lautaret

Altitude: 2058 m
Lat 45.035381, Lon 6.405072

Reliant Grenoble à Briançon, le Lautaret est un axe majeur dans les Alpes. Il est souvent considéré comme le col à plus de 2000m le plus facile de France, car ses pourcentages restent modérés. De nombreux tunnels ponctuent cette route, prévoir un éclairage s'avère donc utile.

Versant Sud-Ouest

Départ Bourg d'Oisans (720 m)
Dénivelé 1338 m
Distance 38.3 km ( 3.5 %)
Difficulté
Intérêt
Pays FR
Départements Isère
Hautes-Alpes
Tunnel au bord du lac du Chambon
Tunnel au bord du lac du Chambon

Depuis le Bourg d'Oisans, la route commence par plusieurs kilomètres de ligne droite, permettant de s'échauffer. Arrivé au lieu dit du Clapier, la route tourne à gauche et se sépare de la route de la Bérarde qui part sur la droite. L'ascension du Lautaret commence par la célèbre rampe des Commères, avec des pourcentages importants et un premier tunnel en courbe de plusieurs centaines de mètres.

Après quelques kilomètres, la route redescend et traverse un second tunnel, pour arriver au Freney d'Oisans. Une fois cette localité traversée, la route recommence à monter jusqu'au barrage du Chambon, et le lac artificiel du même nom. On laisse sur la droite la route menant à la station des Deux Alpes et on profite du barrage pour passer sur la rive droite de la Romanche.

La route redescent à nouveau et passe le Grand tunnel du Chambon, immédiatement suivi d'un autre tunnel plus petit. On roule alors à flanc de falaise et le long du lac, dont la hauteur d'eau est très variable en fonction de la période de l'année et de l'activité du barrage.

Téléphérique à la Grave
Téléphérique à la Grave

Après avoir passé le lac, la route continue pendant de longs kilomètres à longer la Romanche, la rivière se trouvant parfois à quelques mètres seulement de la route. On arrive dans les Hautes-Alpes, puis enfin au village de la Grave, très connu pour sa station de ski au pied de la Meije. Profitez des points d'eau disponible dans le village pour refaire des réserves.

Entrée Est du tunnel des Ardoisières
Entrée Est du tunnel des Ardoisières

A la sortie de la Grave, on traverse à nouveau un tunnel puis après quelques lacets, l'entrée du tunnel des Ardoisières se présente. Il s'agit du dernier tunnel, mais c'est également le plus rustique, très étroit avec un mauvais revêtement, et de l'eau qui suinte du plafond. On est en général content de retrouver la lumière du jour après ce tunnel.

La route fait immédiatement quelques lacets pour passer Villar d'Arêne, le dernier village avant le col.

Derniers kilomètres
Derniers kilomètres

La fin de l'ascension est un peu plus difficile, la route alternant longues lignes droites et lacets pour prendre rapidement le dénivellé restant. La route est plus aérienne et le paysage superbe les jours de beau temps.

Enfin, une petite descente précède les quelques centaines de mètre de montée menant au col. Le col du Lautaret est presque un village avec un hôtel, quelques boutiques l'été et un jardin botanique comportant de nombreuses espèces vivant en altitude.

Si la route est ouverte, et qu'il vous reste de l'énergie, vous pouvez enchainer avec l'ascension du col du Galibier dont la route démarre sur la gauche.

En l'absence de trafic, le Lautaret est un col agréable permettant de s'initier en douceur aux longues ascensions en altitude. Cependant les jours de forte circulation la route peut devenir un enfer. A éviter absolument les jours de départ en vacance l'été.

Partagez votre avis