Furkapass

Altitude: 2436 m
Lat 46.5724095, Lon 8.4148637

Situé à la toute fin du canton du Valais, ce col permet de relier Andermatt dans le canton d'Uri. Sa particularité est de se trouver à proximité du Rhonegletscher, le glacier donnant naissance au Rhône. Le Furkapass est le quatrième plus haut col de Suisse.

Versant Ouest

Départ Oberwald (1371 m)
Dénivelé 1065 m
Distance 16.4 km ( 6.5 %)
Difficulté
Intérêt
Pays CH
Départements Valais
Uri
Train touristique à crémaillère
Train touristique à crémaillère

La montée par le versant Ouest nous fait suivre le Rhône jusqu'à sa source. Le col se situant en fond de vallée, il est difficile de déterminer un lieu de départ précis. Cependant la pente commence véritablement à Oberwald ; la dizaine de kilomètres précédent fera un excellent échauffement sur terrain plat.

A l'entrée d'Oberwald, la gare accueille un train touristique à vapeur qui emprunte une ligne suivant la route du col. On croisera donc plusieurs fois cette ligne à voie métrique équipée d'une crémaillère au cours de l'ascension.

Les lacets du Grimselpass
Les lacets du Grimselpass

On commence la montée par plusieurs kilomètres dans la forêt, avec quelques lacets sur une route de bonne qualité. Le passage devant un hôtel annonce la fin de cette partie. Au détour d'un virage, la vue s'ouvre alors brutalement sur les impressionants lacets du Grimselpass, dont la route est commune avec celle que nous suivons jusqu'à Gletsch.

Il nous faut tout de même grimper quelques lacets pour atteindre cette ville. On longe ici la voie du train à vapeur qui monte tout aussi péniblement que nous en alternant ponts et tunnels. Le Rhône est également sur notre droite, au fond de la petite vallée.

Entrée dans Gletsch
Entrée dans Gletsch

La route redevient plane au moment d'arriver dans Gletsch, où un panneau indique le choix à faire entre le Col de Furka et celui de Grimsel. Un petit pont nous permet de passer rive droite du Rhône, qui n'est alors qu'un torrent de montagne.

Dans Gletsch la route du Grimselpass se sépare sur la gauche, tandis que nous sortons de la ville sur la droite après avoir contourné le petit dépôt ferroviaire de la voie touristique, qui marque ici une pause avant de continuer dans la montagne. On a pour la première fois une vue sur les lacets du Furkapass et le glacier du Rhône.

Vue sur la source du Rhône et les lacets du Furkapass
Vue sur la source du Rhône et les lacets du Furkapass

Après avoir passé le Rhône, la route commence à monter immédiatement avec deux lacets suivis d'une longue portion serpentant à flanc de montagne. Les deux cols se faisant face, on alterne entre des vues sur les lacets du Grimselpass et ceux du Furkapass. Même si la route est excellente et la pente raisonable, la vue sur la route restant à gravir jusqu'au Furkapass incite à la modération.

A la fin de la ligne droite, la pente marque une pause au moment de croiser successivement la ligne ferroviaire puis le cours d'eau du Muttbach, le premier affluent du Rhône. Ce dernier prend sa source dans un glacier visible sur la droite. On passe à cet endroit la barre des 2000m d'altitude.

Dans les lacets du Furkapass
Dans les lacets du Furkapass

La partie la plus difficile et la plus spectaculaire commence alors, avec des lacets serrés prenant rapidement du dénivelé. Le revêtement est parfait et la pente régulière, mis à part un passage à 10% qui se ressent immédiatement dans les jambes. Ces lacets offrent une vue dégagée sur le début de la vallée du Rhône, Gletsch, la route empruntée et les lacets du Grimselpass.

Un grand hôtel se situe à côté d'un belvédère donnant sur le glacier du Rhône. L'endroit étant assez spectaculaire, de nombreux touristes prennent possession des lieux. Malheureusement le belvédère n'est pas accessible à vélo.

Panneau au sommet, entrée dans le canton d'Uri
Panneau au sommet, entrée dans le canton d'Uri

Passé ce point, il reste encore deux lacets avant que la pente commence à s'adoucir. La route serpente sans véritable virage jusqu'au sommet, avec en arrière-plan une vue sur les hauts sommets avoisinants.

Au col, quelques centaines de mètres de plat permettent de rejoindre le début de la descente côté Est et de profiter ainsi du panorama sur les Alpes uranaises.

Plus de photos

Vidéos

Train à vapeur le long du Rhône

Partagez votre avis