Cime de la Bonette

Altitude: 2802 m
Lat 44.320702, Lon 6.807597

Même si le plus haut col de France reste celui de l'Iseran avec ses 2770 m, la plus haute route de France est celle de la cime de la Bonette. En effet le col de la Bonette se situe à 2715 m, mais une route a été construite pour faire le tour de la cime du même nom, et cette route constitue le toit routier de la France avec 2802 m. On ne peut pas aller plus haut sur un vélo de route dans le pays !

Versant Nord

Départ Jausiers (1212 m)
Dénivelé 1590 m
Distance 23.3 km ( 6.8 %)
Difficulté
Intérêt
Pays FR
Département Alpes de Haute-Provence
Changement de paysage vers la haute montagne
Changement de paysage vers la haute montagne

Depuis Jausiers, l'ascension est longue et régulière. La difficulté de l'ascension vient principalement de l'altitude, du dénivellé et de la longueur de la montée plus qu'à la pente en elle-même. Comme souvent en Ubaye, des panneaux indiquent à chaque kilomètre l'altitude et le pourcentage moyen du kilomètre à venir, ce qui est bien utile. Il s'agira toutefois de gérer correctement son effort. Les effets de l'altitude peuvent également se faire sentir et rendre la fin difficile.

La route serpente dans un paysage de montagne
La route serpente dans un paysage de montagne

La première partie de l'ascension serpente au milieu des pâturages, et des quantités de mouches prennent d'assaut les cyclistes. On sera plus tranquille une fois arrivé en altitude, vers 2200 m. Une sorte de porte rocheuse naturelle entre deux rochers marque le changement de végétation, avec des arbres beaucoup plus rares et un paysage de montagne caractéristique, composé d'herbe rase et de torrents d'altitude.

La caserne de Restefond
La caserne de Restefond

La route serpente dans ce paysage magnifique en contournant un étang. On se situe alors dans une sorte de cirque, dont la sortie est marquée par une centaine de mètre de pente plus forte menant à la caserne de Restefond, un ancien site militaire. Comme à l'Alpe d'Huez, un photographe est présent pour prendre en photo les cyclistes et tenter de leur vendre ses clichés.

En vue du col, toute végétation a disparu
En vue du col, toute végétation a disparu

Après avoir passé la caserne, la pente s'adoucit, alors que la végétation disparait totalement. On est ici à 2600 m d'altitude, et le paysage est totalement minéral, composé de pierre noire. La pente plus faible, l'arrivée au Col de la Bonette et la beauté du site rendent alors euphorique, mais il est prudent de ne pas jeter le reste de ses forces dans cette partie, car l'ascension n'est pas encore totalement terminée. L'arrivée au col est constituée par un passage sur la gauche et un panneau routier indiquant la direction de Nice. Le col de la Bonette, à 2715 m, constitue en effet la limite entre Alpes de Haute-Provence (05) et Alpes Maritimes (06).

La Cime de la Bonette
La Cime de la Bonette

Depuis le col, il reste encore un kilomètre de montée pour atteindre la cime de la Bonette, qui se situe presque 100 mètres plus haut. Même à cette altitude où l'oxygène se raréfie, il n'est pas trop dur de calculer que la pente avoisinera donc les 10%. La route est étroite, la pente raide mais le revêtement parfait. Après quelques coups de pédale on arrive enfin en vue de la stèle marquant le point le plus haut de la route (et de toutes les autres routes de France d'ailleurs !). Les plus courageux laisseront leur vélo ici pour gravir à pied le chemin menant à la table d'orientation se situant à 2860 m, et offrant un point de vue à 360° sur la région.

La descente est longue et très agréable grâce à la qualité de la route et la vue sur les montagnes environnantes. Attention toutefois à ne pas se laisser distraire par la beauté du paysage, au risque de manquer un virage...

Descente versant Nord lors du Tour de France 2008

Plus de photos

Partagez votre avis