Alpe d'Huez

Altitude: 1850 m
Lat 45.092487, Lon 6.071749

Peut-être la plus célèbre montée cycliste au monde. 21 lacets qui mènent à la station de l'Alpe d'Huez depuis le Bourg d'Oisans, dans la vallée du même nom. La pente est parfois extrêmement forte (maximum 14%), mais on peut reprendre son souffle dans les lacets (ou relancer pour les plus costauds). De plus, dans chacun de ces lacets se trouve un panneau comportant le numéro du lacet (de 21 à 1), l'altitude actuelle, ainsi que les noms des vainqueurs des étapes du Tour de France s'étant terminées dans cette fameuse ascension.

Versant Ouest

Départ Bourg d'Oisans (715 m)
Dénivelé 1135 m
Distance 14.5 km ( 7.8 %)
Difficulté
Intérêt
Pays FR
Département Isère
Les lacets de l'Alpe d'Huez et Bourg d'Oisans
Les lacets de l'Alpe d'Huez et Bourg d'Oisans

Depuis Bourg d'Oisans, après avoir passé le pont sur la Romanche, on arrive à un rond-point. A droite part la route menant aux cols du Lautaret et du Galibier, à gauche celle pour le Glandon et la Croix-de-Fer, et prendre tout droit mène à l'Alpe d'Huez. La vallée de l'Oisans est vraiment un grand terrain de jeu pour le cyclisme ! On continue sur le plat quelques centaines de mètres encore. Le début de la montée est matérialisé par un panneau de chronométrage. Pensez alors à réduire votre développement car après un virage sur la gauche, la montée commence immédiatement par une pente à plus de 12%. Cette première rampe jusqu'au virage 21 constitue la partie la plus pentue de l'ascension, attention donc à ne pas brûler toutes ses réserves d'énergie dès le début !

Derniers lacets avant l'Alpe d'Huez
Derniers lacets avant l'Alpe d'Huez

La pente reste forte jusqu'au hameau de La Garde, où un léger faux plat permet de récupérer, avant de repartir pour la deuxième partie de l'ascension. A cet endroit on entre dans la partie principale de la montée, 6 km à 9% jusqu'au village d'Huez. Les premières remontées mécaniques de la station de l'Alpe d'Huez sont alors visibles, mais il reste quelques kilomètres assez pentus avant d'arriver. Après le virage 1, la pente devient plus douce et on arrive enfin dans le village de l'Alpe d'Huez.

Ligne droite d'arrivée au pied des remontées mécaniques
Ligne droite d'arrivée au pied des remontées mécaniques

Cependant cela ne signifie pas la fin de la montée officielle. Une bannière "arrivée" est tendue dans le village, mais le parcours du Tour de France continue en passant sous un tunnel. Encore un lacet, puis une légère descente vers un rond-point, où l'on doit tourner à gauche (penser à freiner), et une ligne droite de quelques centaines de mètres pour arriver, au pied des pistes, à l'arrivée du parcours chronométré. On pourra voir le Pic Blanc (3330 m), reconnaissable avec le téléphérique qui permet d'y accéder, qui constitue le sommet de la station de l'Alpe d'Huez.

Vue sur le Pic Blanc depuis l'arrivée
Vue sur le Pic Blanc depuis l'arrivée

Vers la fin du parcours, plusieurs photographes professionnels mitraillent les cyclistes effectuant l'ascension. On pourra acheter leurs clichés-souvenirs (à prix d'or) sur Internet quelques jours après. Il est presque impossible d'effectuer "la montée des hollandais" sans croiser d'autres cyclistes, certains venant parfois de très loin. Vous aurez l'occasion de pratiquer votre anglais dans cette montée, en particulier les week-ends d'été où l'affluence est la plus importante.

L'Alpe d'Huez est une montée légendaire, difficile mais pas insurmontable. Il faut savoir gérer son effort, lacet après lacet, et profiter de chaque épingle pour récupérer. Les années où l'Alpe d'Huez est au programme du Tour de France, le nombre de graffitis sur la route est impressionant. Cela fera de la lecture en cas de montée lente pour cause de défaillance !

Plus de photos

Partagez votre avis