Col Agnel

Altitude: 2744 m
Lat 44.683964, Lon 6.979703

Le Col Agnel est le deuxième plus haut col français, après l'Iseran. Situé dans le Queyras, à la frontière italienne, il s'agit de la plus haute frontière routière d'Europe ! Le versant Sud côté italien est plus difficile que le côté français.

Versant Nord

Départ Guillestre (1036 m)
Dénivelé 1708 m
Distance 41.7 km ( 4.1 %)
Difficulté
Intérêt
Pays FR IT
Département Hautes-Alpes
Les gorges du Guil
Les gorges du Guil

Au départ de Guillestre, l'ascension de ce col est très longue car il faut commencer par remonter les gorges du Guil jusqu'à Ville-Vieille. Cette route est commune avec la montée Sud du col d'Izoard, elle est très fréquentée par les cyclistes. La remontée ces gorges n'est pas très difficile, mais il faut tout de même gérer ce faux-plat montant de plus de 10 kilomètres sans entamer ses réserves, car les vraies difficultés n'ont pas encore commencé.

Château Queyras
Château Queyras

Après quelques petits lacets marquant la fin de la remontée des gorges, le passage devant Château-Queyras vous fera lever la tête. Ce fort impressionant défendait autrefois la vallée des envahisseurs. Il est désormais un point de repère pour les cyclistes car c'est un peu avant cet endroit que la route du Col d'Izoard se sépare de celle du Col Agnel.

La route devient alors plate voire en descente par endroits jusqu'à Ville-Vieille, qui marque le début des vraies difficultés.

Hameau traditionnel de Fontgillarde
Hameau traditionnel de Fontgillarde

Le changement de pente est violent après 20 kilomètres de montée douce, il faut donc trouver son rythme pour parvenir jusqu'à Molines-en-Queyras. Après la traversée du village, la route bifurque et la pente est un peu plus douce jusqu'à Fontgillarde, qui offre une pause au milieu des difficultés au moment de passer la barre des 2000 mètres.

Fontgillarde constitue le dernier hameau traversé avant le sommet, mais il reste encore pas mal de kilomètres et de dénivellé. Profiter de la fontaine pour remplir ses bidons.

Le long de l'Aigue Agnelle
Le long de l'Aigue Agnelle

La suite de l'ascension est assez remarquable, la route longe en serpentant un torrent dans un superbe paysage de montagne. En arrière-plan, le col Agnel se dessine enfin dans son paysage minéral caractéristique.

Au sommet, frontière franco-italienne
Au sommet, frontière franco-italienne

Les derniers kilomètres se font en lacets très raides alors que toute végétation a disparue. On est alors à plus de 2500 mètres d'altitude et le manque d'oxygène associé à la fatigue de cette longue ascension se fait particulièrement ressentir.

Au sommet, la vue est grandiose et dégagée sur les vallées des deux versants. Par beau temps, on aperçoit les sommets enneigés du massif des Ecrins.

Plus de photos

Versant Sud

Fin de la montée côté italien
Fin de la montée côté italien

Comme souvent, le côté italien propose une route plus étroite et surtout plus pentue.

Partagez votre avis